• Anglais
  • Chinois simplifié
  • Français

1024px-Thorramatur

 

Un repas où les mets sont tous plus laids les uns que les autres

Le mois de Þorri commence avec le Jour des Maris, le Bóndadagur, autrefois le Jour des agriculteurs, fin Janvier et se termine par le Jour des Femmes, le Konudagur. Le moment fort de ce mois est marqué par un évènement spécial appelé le Þorrablót. Les Islandais se rassemblent à cette occasion et se régalent d´aliments peu ragoutants. « Blot » signifie « festival », ainsi Þorrablót est un festival en l’honneur de Þor, un des principaux dieux nordiques.
Les mets servis sont appelés Þorramatur (matur = nourriture). Ils se composent de plusieurs plats comprenant de la tête de mouton bouillie, des testicules de bélier marinées, du boudin, du boudin de foie, de l´agneau fumé et le « pire » de tous, le requin faisandé. (les petits cubes pâles sur la photo ci-dessus). Si vous êtes invité au festival Þorrablót, il y aura certainement d’autres plats, disons, … plus normaux offerts aux personnes sensibles, comme par exemple, du saumon fumé servi sur du pain de seigne (Rúgbrauð) et des « flatkökur », version islandaise du pain sans levain qui remonte à la colonisation de l´Islande vers 874AD.

Le premier Þorrablót a été organisé par l’association des étudiants islandais à Copenhague en 1873, mais a connu une recrudescence à partir des années 60, après qu´un restaurant de Reykjavik décida de mettre au menu ces mets traditionnels alors principalement consommés dans les villages. Coïncidant parfaitement avec le regain de sentiment nationaliste du milieu du 20ème siècle, la tradition du Þorrablót s´est renforcée et est aujourd’hui un événement important du milieu de l’hiver.

Bien sûr, si vous avez grandi avec cette tradition, vous êtes et resterez attachée au Þorrablót. Mais pour le reste d’entre nous ….

Essayez-donc, à vos risques et périls!