• fr

L’œuvre d’une seule femme
Elle fit découvrir au monde la beauté de sa terre

À la mémoire de
Ljósbjörg Petra Maria Sveinssdóttir
24 Décembre 1922 – 10 Janvier 2012

museum inside 2La « grande dame » de Stöðvarfjörður est décédée le 10 Janvier 2012 à l’âge de 89 ans, après avoir consacrée sa vie à sa passion : les pierres. Sa collection remarquable est un témoignage de la diversité géologique de l’Est de l´Islande. Chacun s´accorde à lui reconnaitre une vie extraordinaire, basée sur la beauté, l’humilité et la simplicité.

3Décrire Pétra comme une collectionneuse passionnée est un euphémisme. C´est en visitant son musée que vous comprendrez pourquoi. Sa collection doit être la plus grande collection privée de pierres au monde. Quand on interroge son petit-fils, Ivar, sur le nombre de pierres, il indique qu´« il est assez difficile de les dénombrer. Certaines, parmi les plus fragiles, se sont détériorées au fil des ans, rendant le dénombrement de chaque pierre presque impossible. Pourtant, juste en regardant autour de nous, on peut voir des roches sur pratiquement toutes les surfaces de la maison de Petra. L’intégralité est bordée d´étagères présentant cette collection étonnante, qui déborde sur son front, dans les jardins à l’arrière et sur les côtés, va derrière la maison sur environ 100 mètres. Il pourrait facilement y avoir 100.000 pierres ici. Au minimum!
Chaque année, au printemps, toutes les pierres sont nettoyées en vue de la visite de milliers de personnes qui viennent chaque été. Le jardin est nettoyé des feuilles et des débris accumulés pendant l’hiver, puis chaque pierre est remise à sa place. « C´est un travail titanesque qui prend des semaines ! ».
Steinasafn Petru 1

Fidèle à son nom
Le nom Petra vient du grec Petros, qui signifie roche ou pierre. Cependant, ce nom est rarement utilisé en Islande, il est donc assez surprenant que les parents de Petra lui ait choisi ce nom. Même enfant, Petra avait un talent inexpliqué pour trouver de belles pierres. Elle trouva sa première géode à l’âge de 7 ans.

Au cours des deux premières décennies de son travail de collecte, Petra a été limitée dans ses recherches aux seuls versants nord des montagnes de Stöðvarfjörðar. Avant 1962, les déplacements en Islande étaient très difficiles, les routes étaient peu nombreuses et il n’y avait pas de pont sur la rivière Stöðvará. Néanmoins, Petra a tout simplement passé le pas de sa maison et mené ses recherches dans les montagnes au-dessus de chez elle, souvent en emmenant avec elle plusieurs de ses enfants.
2
Au cours des 30 dernières années, des centaines de milliers de visiteurs de toutes nationalités ont visité la collection de Petra exposée dans sa maison à Sunnuhlíð dans le fjord Stöðvarfjörður. Le nombre de visiteurs a atteint un record en 2003 de 20.000 personnes venus visiter l’exposition. En Juillet et Août, il n’est pas rare de voir entre 200 et 300 visiteurs découvrir la collection en même temps. Ce musée est l’attraction touristique la plus populaire de l’Est de l´Islande.
detail museum 1
En dépit de l’intérêt croissant suscité pour sa collection de pierres, Petra n´a jamais été complètement à l’aise de toute l’attention qui a été apportée à son travail. En 1995, le Président de l’Islande, Vigdis Finnbogadottir, a invité Petra à un dîner spécial à la résidence présidentielle à Bessastaðir, afin de lui remettre le prestigieux Ordre du Faucon, la plus haute distinction en Islande, l´équivalent de la légion d´honneur en France. Petra a d’abord refusé l’invitation en disant: «Cette récompense est pour les pierres et non pour moi et ce sont les pierres qui devraient obtenir le prix, pas moi!». Sa famille et ses amis ont du faire preuve de persuasion pour qu´elle se décide à y aller. Elle y passa un moment agréable.

Petra a indiqué, «Je me souviens de ce sentiment de frustration, celui de ne pas être capable d’écrire une chanson ou un poème sur la beauté des créations de Dieu que j’ai eu la chance d´admirer. Il y a une telle variété, c´est vraiment étonnant.  »
detail museum 2
S´il y a une chose qui ressort des commentaires du livre d’or du musée, c´est bien que Petra ait réussi à réaliser son rêve, celui d’être en mesure d’exprimer son amour de la nature. Nous sommes redevables à Petra, et maintenant à ses enfants et petits-enfants, qui ont ouvert leurs cœurs, leurs vies et leur domicile, de partager la passion d’une femme pour la beauté observée dans la géologie de l’Est de l´Islande.

Steinasafn Petru
Fjarðarbraut • 755 Stöðvarfjörður
+354 475 8834
[email protected]
www.steinapetra.is