Éruption à Meradalir
Le 3 août dernier, un peu plus d’un an après la fin de l‘éruption de Fagradalsfjall sur la péninsule de Reykjanes,  marquait le début d‘une nouvelle éruption sur cette même montagne. Cette nouvelle éruption est située sur le versant nord de Meradalir, à un kilomètre au nord des cratères formés l‘année dernière. Comme lors de l‘éruption précédente, elle a été précédée de tremblements de terre de forte magnitude. Cette dernière est toutefois beaucoup plus puissante. La coulée de lave s‘épanchant de la nouvelle fissure est en effet cinq fois plus volumineuse que celle de l‘éruption de l‘année dernière. La marche pour y accéder est également plus longue. Il faut compter désormais 7 km ou trois heures de marche sur un terrain rocailleux, plus difficile à franchir. La marche n’est recommandée qu’aux personnes en bonne condition physique et l’accès au site est interdit aux enfants âgés de moins de 12 ans. La lave qui jaillit de l’éruption pourrait potentiellement remplir la vallée et pourrait bientôt couper la route côtière du sud reliant Þorlákshöfn, Grindavík et Hafnarfjörður. Un photographe qui travaille pour Icelandic Times et Land & Saga a eu la chance de survoler l’éruption. Il est revenu avec ces images

L’éruption peut être observée à un kilomètre au nord du cratère formé l’année dernière, que l’on voit en premier plan. On peut également apercevoir la montagne Keilir en fond.

Lave avait au départ un débit de 32 mètres cubes par seconde, soit un volume cinq fois supérieur que celui de l’éruption de l’an dernier.

 

Des scientifiques prédisent une éruption longue, qui pourrait durer des mois voire même des
années.

L’éruption était particulièrement active aujourd’hui et le nombre de visiteur élevé car le site vient
de rouvrir après deux jours de mauvais temps.

 

Reykjanes, le 10/08/2022 : A7R IV, A7R III, A7C : FE 1.2/50mm GM, FE 1.8/135 GM, FE 1.4/24 GM
Photo et texte : Páll Stefánsson