• de

L’Islande, le plus important pays de pêche d’Europe

La pêche est l’un des piliers de l’économie islandaise et le pays est un leader dans le domaine de la pêche durable.

L’Islande compte l’une des industries de la pêche les plus modernes et compétitives du monde, fondée sur la protection de l’écosystème marin et sur une exploitation durable. L’industrie de la pêche continue d’être l’un des secteurs les plus vigoureux de l’économie islandaise, ce qui rend cette industrie responsable d’une grande partie du PIB ainsi que des recettes d’exportation du pays. L’Islande, qui est un petit pays ne comptant que 330 000 habitants, est incontestablement l’un des leaders mondiaux de la pêche au total. Cependant, ces dernières années, le pays est aussi devenu un pionnier en termes d’avancées de la technologie marine et d’instruments de détection du poisson, tout en conservant un secteur de la pêche sophistiqué et en exportant des produits de grande qualité dans le monde entier.

Il est difficile d’exagérer l’importance qu’a le poisson aux yeux des Islandais. Au cours des siècles, la pêche a été le pilier de l’économie du pays, à la fois en tant que principale offre alimentaire et comme essentiel produit d’exportation. Des preuves historiques indiquent que l’exportation des produits de la pêche islandais remonte au plus tard au 12e siècle. L’Islande a donc des siècles d’expérience en la matière.

SOUS-TITRE : Impact économique

L’industrie de la pêche est l’un des principaux piliers de l’économie islandaise. Selon les données publiées par Statistics Iceland, l’Office islandais des statistiques, l’Islande est le pays de pêche le plus important d’Europe. En 2013, le total des captures par les pêcheurs islandais était de 1 362 790 tonnes. Au même moment, le total des captures mondiales s’élevait à 94 millions de tonnes, la plupart ayant eu lieu en Asie et en Afrique, suivi de l’Europe. Cette année-là, l’Islande était le deuxième plus grand pays de pêche d’Europe après la Norvège, et le 18e plus grand pays de pêche du monde. La Chine était le plus grand pays de pêche du monde en 2013.

L’industrie de la pêche islandaise est l’une des industries clés en Islande et elle emploie directement près de 9000 personnes, soit environ 5,3 % de la main-d’œuvre totale de l’île. En 2012, l’industrie de la pêche a directement contribué à 11 % du PIB, et à 25 % si l’on tient compte des effets indirects du cluster maritime. De plus, en 2012, la production de produits de la mer destinée à l’exportation s’élevait à 269 milliards de couronnes islandaises (1,7 milliard d’euros), une augmentation de 6,8 % par rapport à l’année précédente et de 11,4 % en quantité, un total de 749 000 tonnes. Les produits surgelés ont généré 53 % de la valeur des produits de la mer exportés, et les produits de la mer comptent pour environ 42 % de la valeur totale des exportations.   

La zone de pêche exclusive de l’Islande représente une impressionnante zone de 760 000 kilomètres carrés, soit sept fois la superficie de l’Islande. Certains des plus grands stocks de poissons de l’Atlantique Nord se trouvent dans les eaux islandaises, notamment du flétan, de l’églefin, et de la morue, qui représente le plus important stock de l’Islande.  

SOUS-TITRE : Système de gestion

Le système de gestion de l’industrie de la pêche islandaise a été mis en place afin d’assurer une pêche responsable, une question importante pour le pays. La gestion de la pêche en Islande se fonde sur une recherche approfondie sur les stocks de poisson et sur l’écosystème marin. Des décisions sur les captures admissibles pour les quotas sont prises sur la base de conseils du Icelandic Marine Research Institute, l’Institut islandais de recherche marine. Les captures sont ensuite surveillées et faites respecter par la Direction des Pêches. Ce sont les principaux piliers de la gestion de la pêche islandaise destinés à garantir une pêche responsable et la durabilité des ressources naturelles de l’océan Atlantique Nord.

Les progrès rapides dans le domaine de la pêche islandaise ont été accompagnés du développement des industries de transformation et de service qui s’appuie sur une longue expérience en matière des besoins pratiques de la pêche et des opérations de transformation du poisson. La flotte de pêche est dotée d’une technologie avancée et il en va de même pour les installations de transformation à terre. Parmi les domaines principaux se trouvent les logiciels, l’électronique et l’équipement numérique, ainsi que les contrôles de pesage et de procédés situés à terre.

Une large sélection de conditionnements afin de gérer le stockage et la distribution de produits frais et congelés sont produits en Islande, tout comme des chaluts, du matériel de sécurité et des vêtements de protection. Les fabricants islandais ont conçu et installé de nombreuses usines de transformation dans le monde entier pour des entreprises allant d’armateurs aux industries de la transformation alimentaire.

L’exploitation durable et responsable des stocks de poisson sauvage dans les eaux islandaises ainsi qu’un bon traitement de l’écosystème marin est d’une importance fondamentale pour l’Islande. L’industrie de la pêche en Islande répond aux demandes des acheteurs pour l’exploitation durable des ressources marines en fonction du programme IRF (Pêche Responsable d’Islande), élaboré sur la base d’engagements pris par le biais de la législation nationale et par un accord international.

L’industrie de la pêche islandaise prospère et demeure l’une des plus importantes en Europe.