Une éruption potentiellement énorme

Volundurj-0942

L’Islande nous rappelle régulièrement qu´elle est vraiment la Terre de feu et de glace. Ces dernières semaines, le plus grand glacier d’Europe*, le Vatnajökull (glacier des lacs), a annoncé qu’il renferme en partie, l’un des plus impressionnants systèmes volcaniques d´Europe, si ce n´est du monde. L’un des volcans les plus puissants de la Terre couvert par l´un des plus grands glaciers d’Europe est la représentation parfaite des phénomènes extrêmes pour lesquels l’Islande est célèbre. (* en volume)

Volundurj-1121 Les quelques 3000km3 ne recouvrent qu’une petite partie d’un système volcanique énorme, composé d´un large éventail de volcans dont le volcan Bárðarbunga (ou la bosse de Bárður) fait partie. Ce stratovolcan d’environ 2000 mètres de hauteur sous la calotte glacière, fait partie du système volcanique de 200 kilomètres de long qui se trouve sur les flancs nord-est de la zone du rift volcanique, là où la plaque nord-américaine rencontre la plaque eurasienne.

Volundurj-1151 (2) Les deux plaques tectoniques se séparent au-dessus du manteau, ce qui signifie que le magma remonte pour combler la faille grandissante. Pour avoir une idée du potentiel qui se cache sous ce point chaud recouvert par toute cette glace, il est bon de rappeler que ce volcan a produit la plus grande coulée de lave jamais connue au cours des 10000 dernières années, il y a quelques 8600 d´années. Cette éruption a créé un champ de lave de près de 30km3 qui couvrait environ 950km2.  Volundurj-1127 Historiquement, Bárðarbunga entre en éruption entre tous les 250 à 600 ans, mais la dernière activité majeure s´est produite entre 1701 et 1864, soit 150 à 300 ans. L’activité sismique a augmenté de façon constante depuis 2007, et Bárðarbunga a de nouveau recommencé à gronder en Août dernier. Quelques 20.000 tremblements de terre ont eu lieu au cours de cette période. La plupart ont été d´une magnitude inférieure à 3, mais plus de 200 ont dépassé la magnitude de 3, dont certains d´une magnitude de 5 sur l´échelle de Richter à la mi-Septembre.

L’activité sismique se poursuit et l’ensemble de la caldeira Bárðarbunga est en train de s´affaisser. Les scientifiques ne peuvent l´affirmer avec certitude, mais l´affaissement de cette caldeira de 10 kilomètres de large et 700 mètres de profondeur est un signe certain d´une forte activité volcanique en profondeur. La lave en fusion, elle, remonte à la surface par la fissure d´Holuhraun, qui est située à quelques kilomètres au nord du glacier. Cette éruption peut avoir un effet drainant sous la caldeira Bárðarbunga, la faisant s´effondrer. Le cratère central d´Holuhraun, appelé Baugur, a généré la majorité de la lave en éruption, formant un nouveau cratère.

Nul ne peut prédire ce qui se passera dans les prochaines semaines et mois. Les scientifiques restent vigilants et continuent de surveiller ce volcan.  S.F.