• Français

L´Islande quitte la table des négociations

Monsieur Gunnar Bragi Sveinsson, le ministre islandais des Affaires Étrangères vient d´annoncer que l´Islande met fin au processus de négociation d´adhésion à l´UE.

 

https://cynthiaord.com photo : Visir /Valli

 

 

Le gouvernement islandais estime donc que l’Islande n´est plus un pays candidat et demande à l’UE d’agir désormais en conséquence, comme indiqué dans un communiqué du ministère envoyé à la presse en milieu de semaine.

De nombreux Islandais, y compris des députés, ont exprimé leur surprise et leur indignation à la suite de cette annonce. En effet, cette décision n´a pas été discutée par le comité des affaires étrangères du Parlement, indique le journal Morgunblaðið.

L´Union Européenne est actuellement présidée par la Lettonie. Le ministre islandais Gunnar Bragi a fait cette annonce lors d’une réunion avec son homologue letton Edgars Rinkevics, tout en remettant en parallèle, une lettre informant la Présidence et la Commission de la position de l´Islande.

Le ministre des Affaires étrangères a toutefois exprimé son désir de renforcer la coopération entre l’Islande et l’UE. Dans un communiqué de presse, le président de l´UE indique qu´il respecte la conclusion de l´Islande. La décision de l’Islande d’adresser une lettre à la présidence de l’UE fait suite à de nombreuses communications entre le gouvernement islandais et l’Union Européenne au cours de ces dernières semaines, indique le communiqué.

Cela ne veut pas dire que les Islandais soient favorables à l´entrée de leur pays dans l´UE. Selon un sondage MMR, réalisé en Janvier, 33,3% des islandais souhaitent que l´Islande entre dans l´UE, contre 48,5% contre. Ces résultats sont similaires au sondage réalisé il y a un an (32,3% pour et 50% contre).

Visir AFP

photo : Visir – AFP

 

Les Islandais ne sont pas d´accord avec cette décision unilatérale du gouvernement. Ils avaient exprimé au printemps dernier, lors de manifestations, leur souhait que l´entrée dans l´UE soit décidée par les islandais eux-mêmes par référendum.

Cette déclaration jeudi a entrainé une manifestation face au Parlement, sur la place Austurvöllur.